Pinocchio, les aventures d’un pantin de bois

L’auteur

 

Carlo Collodi est un écrivain italien né à Florence en 1826 et mort dans cette même ville en 1890.  Collodi a d’abord été journaliste et a écrit quelques romans avant d’adapter les contes de Charles Perrault en italien. Puis il a commencé à publier les aventures de Pinocchio en 1881 sous forme de feuilleton dans le «Giornale dei bambini», un journal destiné aux enfants. En 1883, après la publication du dernier épisode de Pinocchio, l’ensemble est publié sous forme de livre chez un éditeur florentin.

L’auteur de « Pinocchio« , Carlo Lorenzini, de son vrai nom, a tiré son pseudonyme de Collodi, village situé entre Pistoia et Lucca, en Toscane, d’où était originaire sa mère. Un parc de loisirs y est aujourd’hui consacré à Pinocchio.

 

Pinocchio

 

Pinocchio collodi

 

Pinocchio est sans doute la marionnette la plus célèbre de la littérature, ce petit pantin de bois taillé par Geppetto, dont le nez s’allonge à chaque fois qu’il profère un mensonge. Beaucoup ont lu ses principales aventures adaptées dans des livres pour enfants, ou ont vu le dessin animé de Walt Disney. Mais finalement combien d’entre nous ont lu le texte original des «aventures de Pinocchio» ?

Et pourtant, le livre est tout à fait intéressant. Ce classique de la littérature enfantine est devenu un classique au sens large, c’est-à-dire un roman savoureux pour les adultes aussi. Il y a bien sûr l’intérêt du conte, et celui-ci était assez novateur pour son époque car il introduisait de nouveaux éléments : pas de prince ni de château, mais un simple morceau de bois et un menuisier. De même, Pinocchio ne peut pas être comparé aux principaux héros des contes traditionnels qui doivent généralement se libérer du joug d’autrui, de la méchanceté d’une belle-mère, de la cruauté d’un ogre par exemple… Loin d’être un héros, Pinocchio ne se comporte finalement comme tel qu’à la fin du conte, lorsqu’il sauve Geppetto, ce qui lui permet de devenir un vrai petit garçon, ce dont il rêvait tant.

Certes, « Pinocchio » est un conte assez moralisateur, mais c’est toujours le pantin lui-même qui se fait des reproches. Du moins, la plupart du temps, car c’est aussi le rôle que joue la bonne fée, mais celle-ci est très bienveillante. En réalité, Collodi a eu l’idée originale pour l’époque de placer l’enfant et ses besoins au centre du conte : comme beaucoup de jeunes enfants, Pinocchio ne réfléchit qu’après avoir agi. Il est naïf, impulsif, mais jamais méchant. Il souffre du mal qu’il fait aux autres par son inconséquence et se promet de ne plus recommencer, mais bien sûr, il oublie aussitôt ses promesses…

Si « Pinocchio » est un conte très intéressant, c’est aussi par l’intérêt culturel qu’il revêt. Le personnage de Pinocchio fait partie aujourd’hui de la culture italienne et beaucoup de mots ou expressions viennent du conte de Collodi. Les interprétations des aventures du pantin sont nombreuses et beaucoup d’écrivains, comme d’universitaires, s’y sont intéressés. Italo Calvino, par exemple, a souligné l’importance de « Pinocchio » et a mis en valeur les raisons qui expliquent son succès, un succès qui perdure aujourd’hui !

 

Le avventure di Pinocchio, Storia di un burratino, Carlo Collodi, Oscar mondadori, collezione Best Sellers, Mila, 1981, 205 p.

Les aventures de Pinocchio, Carlo Collodi, Les classiques de Poche, Le livre de poche, 2003, 253 p.

pinocchio poche

 

Livre lu en italien dans le cadre du mois italien d’Eimelle, et du challenge Leggere in italiano

le mois italien

logo-challenge-in-italia1

 

Pour approfondir, et pour les spécialistes, une étude très intéressante en italien :

http://www.uniurb.it/lingue/matdid/martelli/2010-11/GM%20su%20Pinocchio.pdf

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Pinocchio, les aventures d’un pantin de bois

  1. belle critique…
    je n’ai pas encore lu le livre.. j’ai lu les adaptations pour enfants quand j’étais gamine mais le livre est dans ma PAL, je dirais même plus, il est téléchargé dans (ou sur? je ne sais pas comment on dit…) ma liseuse depuis ce printemps en vue du challenge 19e …
    donc incessamment sous peu comme dirait…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s