La meglio gioventù, Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana

Titre original : La meglio gioventù

Titre français : Nos meilleures années

Sortie :  2003

Réalisateur :  Marco Tullio  Giordana

Scénario : Sandro Petraglia et Stefano Rulli

Acteurs principaux : Alessio Boni (Matteo), Luigi Lo Cascio (Nicolà), Sonia Bergamasco (Giorgia), Andrea Tidona (Angelo Carati) Lidia Vitale (Giovanna Carati) Maya Sansa (Mirella)…

Production : italienne

Durée :  358 mn

la meglio gioventu

 

Parmi les films italiens contemporains, celui que je préfère est sans aucun doute « La meglio gioventù », traduit en français sous le titre : « Nos meilleures années ». Réalisé par Marco Tullio Giordana en 2003, « La meglio gioventù » nous conte la saga d‘une famille italienne, des années soixante à nos jours. Les Carati appartiennent à la petite bourgeoisie romaine. La famille compte quatre enfants. Le film se concentre surtout sur les deux frères, Matteo et Nicolà. Il y a également une sœur aînée, Giovanna, et une autre beaucoup plus jeune, Francesca.

Quand le film débute, en 1966, Matteo et Nicolà sont tous les deux étudiants. L’aîné, Matteo, termine des études de littérature. Il est brillant, mais très réservé et secret. Son frère Nicolà est plus ouvert, attentif aux autres et a entrepris des études de médecine. Alors qu’il fait un stage dans un hôpital psychiatrique en tant que logothérapeuthe, Matteo rencontre Giulia, une jeune fille aliénée qui est en traitement et subit une cure d’électrochocs. Il est profondément marqué par cette rencontre et ne veut pas abandonner Giulia à son destin. Il décide de s’occuper d’elle et de l’emmener loin de l’hôpital où elle est enfermée, ce qu’il fait pendant une nuit. Il appelle ensuite son frère Matteo à l’aide, mais celui-ci doit partir en vacances, vers le Grand Nord, avec un groupe d’étudiants. Matteo et Nicolà décident alors de partir avec les autres étudiants en emmenant Giorgia avec eux, mais comme elle n’a pas de papiers, ils abandonnent cette idée, sachant qu’ils ne pourront pas passer les frontières.

La meglio gioventu

Nicolà renonce également à ses vacances et les deux frères essaient d’abord de retrouver le père de Giorgia. Celui-ci ne veut pas entendre parler de sa fille et Matteo et Nicolà repartent avec elle, errant au hasard. Dans une gare, le trio improbable attire l’attention des carabiniers et Giorgia est arrêtée et emmenée à l’asile. Nicolà part finalement seul en Norvège avant de reprendre les cours, tandis que Matteo, très marqué par cette aventure arrête, ses études et s’engage dans l’armée. Les deux frères se retrouveront ensuite lors des grandes inondations qui eurent lieu à Florence en 1966, puis en 1968, et lors de chaque grand épisode qui a marqué la vie politique italienne.

La meglio gioventu Boni e Lo Cascio

On suit la vie de cette famille sur près de quarante ans, tandis que les parents vieillissent, et que les enfants deviennent parents à leur tour. L’intérêt principal du film réside dans l’évocation de l’histoire de l’Italie contemporaine : 1968 et ses luttes politiques, le développement du communisme en Italie, très différent du mouvement français du même nom car beaucoup plus intellectuel, le terrorisme et les Brigades rouges. Puis, au cours des années 1990 et 2000, le film s’attache davantage aux personnages, à la petite histoire. A signaler, l’interprétation des deux acteurs principaux, Alessio Boni (Matteo) et Luigi Lo Cascio (Nicolà), qui sont pour moi inoubliables.

« La meglio gioventù » est un film qui a été plébiscité à la fois par la critique et par le grand public. Il fut initialement tourné pour être diffusé à la télévision, ce qui explique son format particulier. Le film dure en effet six heures (deux DVD d’environ trois heures chacun). Mais devant le succès remporté lors du Festival de Cannes 2003, où il a remporté le prix de la catégorie « Un certain regard »,  il a d’abord été distribué en salle sous la forme de deux films de trois heures. Je l’ai déjà vu plusieurs fois et je trouve qu’il est parfait à suivre en quatre épisodes d’environ une heure trente, mais il faut évidemment un peu de discipline pour arrêter le moment venu, car la tentation est forte de continuer !  « La meglio gioventù » est comme une série à laquelle je suis très attachée et que je regarde régulièrement !

 

Un grand film, à voir absolument, de préférence en VO !

Pour vous donner un avant-goût : https://www.youtube.com/watch?v=WoNrJZTDJlI

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “La meglio gioventù, Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s